AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Flash back [Hanah]

Aller en bas 
AuteurMessage
Tsubaki D. Ahmato
Konoha no Juunin
Tsubaki D. Ahmato

Nombre de messages : 289
Age : 24
Date d'inscription : 29/04/2011

Stats du Ninja
Level: 13
Experience:
Flash back [Hanah] Left_bar_bleue5/100Flash back [Hanah] Empty_bar_bleue  (5/100)

Flash back [Hanah] Empty
MessageSujet: Flash back [Hanah]   Flash back [Hanah] EmptyVen 27 Mai 2011 - 19:02


Je cherche Konoha !
Rencontre "flash back"


Flash back [Hanah] Qqqqq11

Téléportation !
J'utilisais cette technique afin de me rendre à konoha mais, il fallait quelques secondes afin d'être arrivé à la destination désirée et pendant ces quelques secondes j'ai pu réfléchir de ce que je vais faire à partir d'aujourd'hui, je n'ai plus personne, mon frère et mon meilleur ami sont morts et la haine qui régnait en moi disparait mais, j'en suis sûr qu'il reviendra, il prendra mon corps un jour et j'espère que cela arrivera que lors de mon dernier jour de. J'ai promis à mon frère de garder le sourire et d'oublier la vengeance après j'en suis pas sûr que cette promesse sera tenue le pire ce que d'habitude je tiens toujours mes promesse et je n'abandonne jamais c'est ça mon nindô. Bref, pendant ces quelques secondes j'ai beaucoup réfléchis maintenant me voilà arriver à la destination. Par contre, je ne sais pas ce qu'il se passe car, je me trouvais à côté d'un océan qui était magnifique surtout le fait d'entendre les bruits des vagues, les cries des oiseaux et sentir l'odeur de la nature. Bref, ce n'est pas le moment de rêver, j'ai toujours entendu dire que konoha était entouré d'une forêt donc, que se passe -t- il ? Il me semble que je suis dans un pays entouré d'eau. On dirait que ma technique ne fonctionne pas parfaitement donc, je suis obligé de l'améliorer mais, il faut que j'intègre konoha avant de commencer des entrainements ou autres choses. La question est comment ? Oui comment faire pour rejoindre konoha ? J'ai toujours survis dans l'obscurité maintenant que je trouve la liberté de vivre dans la lumière je ne sais pas comment en profiter !

Trop question comme d'habitude. Et oui c'est moi ahmato et je pense que je ne changerais jamais toujours en train de me poser des questions bref, que dois-je faire maintenant ? Rien, en tout cas je ne vois pas de solution. .. Hum J'utilisais la technique °Invocation° Ainsi Marshô fit son apparition et je lui demandais s'il savait où se trouvait konoha ? Négative, il ne savais pas car, lui et moi sommes pareilles. Sérieusement j'appelle ça de la malchance, j'aurais dû demandé à la jeune fille du pays du vent de m'accompagner jusqu'à konoha mais, bon elle n'est plus là malheureusement. Soudain j'entendis des bruits derrière moi donc, je me retournais et je vis une silhouette de loin. ... Qui est cette personne ? homme femme ? Aucune idée, en tout cas j'attendis jusqu'à qu'il se rapproche de moi afin de savoir qui s'il était homme où femme ! Soudain c'est une femme et elle est vraiment très belle bref, comme à mon habitude je n'ai aucun respect envers les autres donc, je lui trouvais un surnom et je l'appelais par ce surnom en lui disant :

-"Hey Miss, peut-tu m'accompagner ou me guider jusqu'à konoha s'il te plait ?"

Enfin même si je n'étais pas très respectueux j'ai au moins demander poliment même s'il fallait que je la vous voie au lieu de la tutoyé. Bref, j'espérais une réponse positive de sa part.

Hors rpg : Désolé si le rp est trop court, mes rp sont toujours courts quand c'est moi qui doit commencer.


____________________________________





Flash back [Hanah] I_logo10

*Nouvelle vie à Konoha
*Être Hokage et protéger le village

*Apporter la paix à ce monde



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanah Seiryu
Shodaime Raikage
Hanah Seiryu

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 25/05/2011

Stats du Ninja
Level: 20
Experience:
Flash back [Hanah] Left_bar_bleue0/100Flash back [Hanah] Empty_bar_bleue  (0/100)

Flash back [Hanah] Empty
MessageSujet: Re: Flash back [Hanah]   Flash back [Hanah] EmptySam 28 Mai 2011 - 2:30


Flash back [Hanah] 5615_112

"De l'EAUUUUUUUUUUUUuu"

Eh oui, l’hystérique qui venait de passer en criant c'était bien moi. Ben quoi, je fais ce que je veux non? J'avais enfin réussi à me trouver un moment de solitude, profitant de l'établissement d'un camps provisoire pour m'éclipser aux yeux de tous. Rien que le fait de penser à la lettre que devais être entrain de lire mon second, je hurlai de rire. Il faut avouer que : "Je m'éclipse une semaine, occupe toi de tout... BISOUXXX!", ce n'était pas vraiment les mots d'un chef, mais, de fait, j'étais le chef, aussi je n'avais pas à me prendre la tête avec politesses et états d'âmes. De toute façon, j'avais pris mes épées, et c'était bien là la meilleure assurance que je revienne saine et sauve. Aussi, profitant de ma "remise de peine", j'eux vite fait d’ôter mes habits, les posant sur une branche, avant de me livrer corps et âme aux lacs du Pays de l'Eau. Evidemment, mes lames étaient posées non loin du rivage, prêtes à châtier un impromptu importun. Heureusement, il n'y eut rien de la sorte, et livrant mes formes exquises à une eau malicieuse, je m’enivrai de cette sensualité, qui certes, ne manquait pas d'être glaciale, mais restait au combien appréciable.
Il ne fallut pas attendre bien longtemps pour que je me lasse d'être une sirène, puisqu'après tout, ce genre de plaisir ne s'apprécie que s'il reste bref, mais intense. Attention toutefois, cela n'est pas mon critère pour tous les fruits de ce bas-monde, parfois,j'aimais tout autant jouer sur l'endurance, et passé d'une douceur câline à une violente exaltation. Cependant chaque chose en son temps, car à n'en pas douter, je n'avais pas à chercher très loin pour trouver l'instant de la lubricité. Nonobstant le fait que je n'avais point de quoi me sécher, je dus me livrer à la brise marine, qui heureusement, se fit suffisamment prompt à exaucer mon souhait pour que je ne me retrouve pas à éternuer. Ah oui, attraper froid, c'était bien la chose que j’abhorrais. Non seulement on est pas suffisamment malade pour rester tranquillement sous sa couette, mais en plus on doit se taper une voix ridicule, et un éternuement à chaque morceau de phrases. Vous imaginez si je donne un ordre à mes ordres, et qu'il se termine par un superbe reniflement? AH oui, que c'était élégant, et quid du respect durement acquis, quid d'une autorité forgée sur des années de labeur! Aussi, c'est le sourire aux lèvres que j'enfilai mon kimono turquoise, avec ma subtile jupe fendue sur la gauche. Mes cheveux furent rapidement noués par un ruban turquoise, tombant sans pré-avis en une indomptable queue de cheval. Attrapant mes épées, j'entamai une sympathique promenade, un fourreau dans chaque main. Certes, j'aurais pu les accrocher à ma taille, mais il était beaucoup plus aisé de marcher en les tenant ainsi, d'autant plus que je les faisais négligemment traînés au sol, tant j'étais absorbée par le tableau sibyllin que formait la brume sur le le lac. Le tout semblait irréel, et moi, en pauvre mortelle, je me sentais presque honorée de pouvoir contemplée cette magnificence.


"Que?"

Non mais il était sérieux ce mec? Déjà, on aborde pas une inconnue comme cela, en traître, au risque de la faire trébucher! Non pas que je sois tombée, mais les 4 faux pas qui perturbèrent ma marche n'étaient pas tellement mieux. Le pire était qu'en entendait une voix, mes mains s'étaient crispées sur mes lames... mais la candeur de ce rustre qui semblait penser que, parler ainsi à une dame était ne serait-ce qu'acceptable... ce culot me fit simplement perdre tout mes moyens, d'où l'oublie de mettre mon pied droit devant le gauche. M'enfin, je n'étais pas tombée, et heureusement pour lui d'ailleurs, car je l'aurais purement et simplement taillader si cela était arrivé. Restant un moment muette, j'optai au final pour continuer ma route sans même lui adresser la parole. Passant devant lui,
je me fis le plus provocante possible, adoptant même un regard hautin, et une frimousse méprisante, après tout, il fallait donner une leçon à ce genre de goujat.
Toutefois, je ne m’empêchai pas de le mater, constatant d'ailleurs qu'il s'il n'était point poli, il restait assez mignon. Son corps trahissait une vie de guerrier, et tant mieux, je n'étais guère adepte de ces dandys androgyne qui manquait, à mon goût, cruellement de charme. Celui-la avait des muscles qu'on devinait aisément, une figure qui mériterait de mûrir, mais que des traits de virilité déformaient merveilleusement bien. Ajoutons à cela des cheveux en bataille qui lui donnait un rien enfantin, et oui, il avait le profil d'un tombeur. Seulement cher amis, je n'étais pas ce genre de femmes qu'un beau sourire suffit à attraper, et si tu espérais que je daigne seulement répondre à tes mots, il faudra que ceux-ci se parent,d'hors et déjà, d'un minimum d'élégance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsubaki D. Ahmato
Konoha no Juunin
Tsubaki D. Ahmato

Nombre de messages : 289
Age : 24
Date d'inscription : 29/04/2011

Stats du Ninja
Level: 13
Experience:
Flash back [Hanah] Left_bar_bleue5/100Flash back [Hanah] Empty_bar_bleue  (5/100)

Flash back [Hanah] Empty
MessageSujet: Re: Flash back [Hanah]   Flash back [Hanah] EmptySam 28 Mai 2011 - 11:36





Espérons une réponse positive ...

Flash back [Hanah] Aaaa_b11

La jeune femme dont je venais de rencontrer me regarda en disant « Que.. » je n'ai pas compris ce qu'elle cherchait à dire mais bon ce n'est pas très important pour moi, tout ce qui m'intéressait ce juste de trouver konoha. Tout d'un coup la jeune femme n'arrêta pas de me regarder, qu'es qu'elle cherche au seulement en me regardant comme ça ? Aucune idée ! Bref, autant profiter non ? A mon tour je la regardais de haut en bas, je la trouvais vraiment très jolie. J'étais tombé dans un rêve, son regard m'envahissait, ses seins me donnaient l'envie de faire plus connaissance avec elle mais, malheureusement pour moi je n'ai pas vraiment le temps de faire connaissance, je dois rentrer à konoha le plus vite possible mais, je ne connais pas le chemin que je dois prendre... Bref, je continuais à la mater et soudain je regardais la façon dont elle était habillée, des katana, une armure, un symbole du village de Kumo qui représentait le post de raikage ... Je pense que je suis allé trop loin avec mes bêtises je me retrouve face à une Kage donc, les chances de retrouver konoha sont augmentés mais, les chances de me faire pardonner ont diminué. La malchance m'envahis de plus en plus à ce que je vois, je ne perdais pas une seule seconde à lui parler en disant :

« Je suis désolé, j'aurais dû être plus prudent dès le début ! Je ne savais pas que je me retrouvais face à la raikage du village de Kumo si je ne me trompe pas bien sûr. Je te pris de bien vouloir m'excuser ! Et encore désolé de t'avoir lancé mon regard pervers ! Je me présente je suis Ahmato Tsubaki et toi tu es bien une Kage n'est-ce pas ? »

Et Ouais ! Je continuais à la tutoyer, je n'ai pas l'habitude de vouvoyer quelqu'un donc, ce n'est pas aujourd'hui face à une Kage que je vais changer mon comportement. Voilà j'ai présenté mes excuses, je me suis présenté j'espère qu'elle ne connaît pas l'histoire des Tsubaki, si c'est le cas je pense qu'elle ne m'adressera pas la parole. Kumo & Iwa ! Laquelle des deux à massacrer mon clan ? Aucune idée mais, un jour je serais laquelle de c'est deux puissances a massacré mon clan ! Pour le moment je dirais plus Iwa, pourquoi ? Tout simplement parce que mon frère me la dit avant que je ne viennes dans cet endroit entouré d'un océan mais, je ne suis pas sûr que c'est vrai vérité ! Bref, de toute façon je ne cherche pas à me venger, je cherche plutôt à instaurer la paix dans ce maudit monde remplit de haine ! Je regardais de nouveau la jeune femme et je lui lançais un beau sourire en disant :

« Je suis l'homme qui instaurera la paix dans ce monde, je sais que tu me prends pour un fou quand je dis ça mais, c'est la vérité ! Si tu veux parier là-dessus il n'y a aucun problème mais, sache que tu perdras cette parie. »

Toujours aussi de bonne humeur, je gardais mon sourire qui me rendait encore plus joyeux.


____________________________________





Flash back [Hanah] I_logo10

*Nouvelle vie à Konoha
*Être Hokage et protéger le village

*Apporter la paix à ce monde



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanah Seiryu
Shodaime Raikage
Hanah Seiryu

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 25/05/2011

Stats du Ninja
Level: 20
Experience:
Flash back [Hanah] Left_bar_bleue0/100Flash back [Hanah] Empty_bar_bleue  (0/100)

Flash back [Hanah] Empty
MessageSujet: Re: Flash back [Hanah]   Flash back [Hanah] EmptySam 28 Mai 2011 - 15:34


Flash back [Hanah] 5615_112

Ah tout de même, ce jeune homme n'était pas dénué de toute finesse. J'aurais pu continuer ma route pour parfaire sa punition, mais je n'étais pas vache à ce point, aussi lui prêtais-je une oreille, laissant ses excuses, certes maladroites, mais sincères, glissées en moi. Toutefois, j'eux beau tenté, je ne pus masquer mon amusement lorsqu'il parla de Raikage. Rassurez-vous, il n'y avait rien de moqueur la dedans, c'était même tout à son honneur, car j'eus le bon goût de prendre cela pour une blague. Cependant il y avait quelque chose d'étrange avec ce type, hormis le fait qu'il aborde ainsi une inconnue, il ne semblait pas méfiant, m'offrant sans rien attendre en retour des informations qui pourraient lui nuire. Comme quoi, ce genre de personne, ça existait encore à notre époque? M'enfin, rien ne disait qu'il ne s'agissait pas de bluff, mais autant lui donner sa chance avant de juger!
Me retournant, je gratifiai alors ce bellâtre d'un doux sourire. Pour sûre, cela devait contraster énormément avec le mépris que je lui avais montré précédemment, mais jusqu'à preuves du contraire, j'étais libre, dès lors je pouvais me montrer changeante et lunatique sans que personne n'ait à s'en plaindre. Opérant quelques pas vers le Tsubaki, je le mis à portée de mes lames, sans pour autant avoir une quelconque intention meurtrière à son égard, mais cette distance nous permettait une meilleure conversation.


"Désolé de te décevoir mon chou, mais je ne suis pas la Raikage, même s'il est vrai que je le serai peut-être, cela toutefois tu n'as pas à le savoir. Me voulant théâtrale, j'ajoutai à la fin de ma phrase une petite moue sensuelle, qui me rendait peut-être aguichante, mais surement plus gamine! Mais eh... avant de t'aider j'aimerais savoir, dans quel monde vis-tu pour être aussi avenant envers une inconnue?"

Mon ton ne se fit pas plus sévère, bien au contraire, je gardai ce timbre plein de candeur. Par-contre, mes yeux eux se plantèrent dans les siens, devenant l'espace d'un instant insistants et pesants. Excuse moi si je te mets mal à l'aise jeune homme, mais je cherchais simplement à apercevoir ton âme. Les villages ont certes calmé la vague de violence, mais celle-ci reste suffisamment virulente pour que ton comportement devienne anormal. J'étais comme ça, et j'avais beau me le cacher, mon coté altruiste me forcer à m'étonner de cette innocence, feinte ou pas, qui pourra sans aucun doute lui nuire dans l'avenir. Mais alors, moi qui voulais voir de l'incongru, je fus juste estomaquée par la réponse qu'il m'offrit. Le pire étant évidemment le sourire qui allait avec, si empreint de conviction et... de naïveté? Avait-il seulement idée de la difficulté d'un pareil objectif? Car certes, il est aisé de se laisser berner par cette utopie, moi même, au fond, j'aspire à la paix, mais prétendre sans vis-à-vis être celui qui y parviendra... c'est un peu se surestimer non?
Bref, quoiqu'il en soit, cela restait un objectif louable, et suffisamment extraordinaire pour que je me mette à sourire, considérant cette personne comme un enfant plein d'illusions, que certes la vie avait surement un peu modérer, mais dont la pureté restait encore intacte. M'approchant de lui, j'augmentai notre proximité, toutefois, j'ajoutai à mes pas le sifflement mélodieux de mes armes. Dégainant mes épées à une vitesse folle, je me plaquai contre Ahmato, si bien qu'il pouvait surement sentir ma poitrine se presser contre son torse. Il aurait sans doute pu penser à quelques sensualités, si mes joyaux assassins n'étaient pas suspendus au dessus de son coup, formant une guillotine prête à briser ses rêves enfantin. Non, je ne comptais pas le tuer, mais il fallait lui montrer qu'un autre aurait pu le faire, et ce à cause de cette confiance trop aisément accordée. Alors profite donc de mon câlin funeste, et montre moi, espoir naissant, fleur encore jeune de ce monde perdue, que tes mots ne sont pas que paroles lancées, mais bien les témoins d'une conviction profonde. Prouve moi petit Adonis que tu n'es pas dupe de ton utopisme, et que mes lames posées sur ton cou ne suffiront pas à briser ta vision de félicité.


"Joli rêve je dois l'avouer, mais comment comptes-tu le réaliser si tu n'es pas capable de rester en vie?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsubaki D. Ahmato
Konoha no Juunin
Tsubaki D. Ahmato

Nombre de messages : 289
Age : 24
Date d'inscription : 29/04/2011

Stats du Ninja
Level: 13
Experience:
Flash back [Hanah] Left_bar_bleue5/100Flash back [Hanah] Empty_bar_bleue  (5/100)

Flash back [Hanah] Empty
MessageSujet: Re: Flash back [Hanah]   Flash back [Hanah] EmptySam 28 Mai 2011 - 18:57



Un Combat ??


Flash back [Hanah] 24107011

Cette jeune femme me plaisait beaucoup mais, je ne suis pas là pour fantasmer sur elle. Mon objectif est de rejoindre le village de konoha ! Je m'excusais auprès d'elle pour le regard dont je lui ai lancé tout à l'heure maintenant j'espère qu'elle m'excusera et me conduire jusqu'à konoha. Soudain elle me parla en disant désolé mon chou... Elle n'est pas raikage mais, qu'elle le sera surement ! Et puis ça ne me concernait pas ... Je dois avouer que cela ne me concerne pas mais, je cherche seulement à être gentil avec elle et pourquoi pas ami ! En terminant sa phrase elle en commença un nouveau en disant « Mais eh... avant de t'aider j'aimerais savoir, dans quel monde vis-tu pour être aussi avenant envers une inconnue ? ». Je savais ! Oui je le savais, j'ai l'air d'un méchant ou peut-être d'un mec qui vie dans l'illusion c'est pour cela qu'elle me demande dans quelle monde je vis actuellement. Hum ... Elle dit et elle pense ce qu'elle veut ! A moi de répondre donc je la regardais avec un air moins souriant et je lui dis :

« Oui je l'avoue cela ne me regarde en aucun cas ! Et pour ta question je vis dans le même monde que toi »

Enfin je perdais mon sourire, ce qui me rendait encore plus classe, avec ce visage n'importe quelle personne peut ressentir la haine qui m'envahissait depuis si longtemps mais, je ne compte pas le sortir face à cette jeune femme. Soudain elle me regarda dans les yeux... Elle me plaqua, ses seins contre mon torse et là j'ai sentis un peu de sensualité, la froideur dominait mon coeur à cet instant. Quelles sont ses intentions ? Aucune idée mais, je ne vais pas tarder à le découvrir. Soudain ses deux épées contre moi en faisant une sorte de croix ... Elle cherche à me tester ou me tué aucune idée mais, je ne resterais pas ici sans rien faire. Soudainement elle me lança un regard qui m'affaiblissait, je dirais un regard rempli d'amour et elle me dit « Joli rêve je dois l'avouer, mais comment comptes-tu le réaliser si tu n'es pas capable de rester en vie? ». Comme je le disais une sorte de test pour savoir si je bluff où je suis vraiment sérieux, elle ne va pas tarder à le savoir. Je me cristallisais sur le coup sans faire un seul geste et j'utilisais la technique « Explosion de cristal » afin d'exploser mon corps... Comme mon corps était composé de cristal, il se reconstruit seulement à 10 mètres de la jeune femme ! Je changeais de regard, j'étais surpris de son attaque charismatique mais bon c'est la vie, maintenant à mon tour de lui répondre, je la regardais et je lui dis :

« Désolé miss, si tu cherches à te battre faudra faire un acte qui inhumain, je n'attaque pas les gens sans raison et encore moins les jeunes femmes. Je dois avouer que tu es plutôt forte pour jouer avec les hommes en leur montrant ton côté charismatique. »

Voilà qui est fait ! Je ne cherche pas à me battre avec elle et je pense qu'elle aussi ne cherche pas le combat donc, vaux mieux qu'elle arrête avec ses deux joues joue.

____________________________________





Flash back [Hanah] I_logo10

*Nouvelle vie à Konoha
*Être Hokage et protéger le village

*Apporter la paix à ce monde



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanah Seiryu
Shodaime Raikage
Hanah Seiryu

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 25/05/2011

Stats du Ninja
Level: 20
Experience:
Flash back [Hanah] Left_bar_bleue0/100Flash back [Hanah] Empty_bar_bleue  (0/100)

Flash back [Hanah] Empty
MessageSujet: Re: Flash back [Hanah]   Flash back [Hanah] EmptySam 28 Mai 2011 - 20:12


Flash back [Hanah] 5615_112

Décidément, c'est qu'il avait du répondant celui la! Et ben, aurais-je trouver une perle rare dans la brume du Pays de l'eau? J'avais vu bien des choses dans ce monde de ninja, et pourtant parfois, des bijoux tels que celui-ci parvenaient à me surprendre. Je n'avais, personnellement, pas été gratifiée d'un don extraordinaire, et à part la précision de mes lames, rien ne me propulsait au rang d'extraordinaire. Ce garçon par-contre, s'échappant de ma prise par une efflorescence cristalline avait ce potentiel de grandeur. Enfin il fallait que je me calme, c'était peut-être l'oeuvre d'une illusion... mais alors pourquoi ne sentais-je pas une infime perturbation dans mon chakra? Je devais t'accorder cela mon agneau, tu avais du talent. Aussi, baissant mes lames, c'est une face amusée qui se leva de nouveau vers toi, tandis que je faisais virevolter une de mes épées. J'avais envie de goûter l'étendue de ce potentiel, alors s'il te plait, ne me déçois pas!

Miss! Décidément, si tu pouvais être charmant, il fallait par-contre qu'on refasse ton éducation. C'est fou comme il venait de baisser dans mon estime par ces mots... c'était un peu comme casser le mythe. Comment pouvait-on, après une action aussi classe, lâcher des mots si vaseux? Non! C'était faire violence à la grâce elle même, ou autrement dit, ce plaisantin venait, pour moi, de se tuer tout seul, chutant du sommet de l'arbre du sublime en se prenant, une par une, toutes les branches... Non pas qu'il ait eu la moindre chance de m'avoir, mais l'estrade que je m’apprêtai à lui construire se fit soudainement inaccessible. Que voulez-vous, une femme, ça ne pardonne pas! Aussi, ajoutant à ma mine sympathique la couleur de la mesquinerie, je crus bon de rappeler à l'ordre ce pitre qui gâchait son potentiel.


"Dommage que ces mots empreints de sagesse ne se parent pas d'une quelconque éducation... Si tu veux survivre dans ce monde, apprend dès maintenant qu'une femme irritée est un terrible adversaire."

Aussitôt dit, aussitôt fait, et prenant appui sur mes jambes, je filai en flèche humaine vers celui que je devais éduqué. Ma course, bien plus terrifiante que celle d'un tigre ressemblait à un vol de dragon. A peine un pieds touchait-il le sol qu'il emmenait une nouvelle propulsion, si bien que je mis une seconde, voir deux pour atteindre mon goûter. Le sourire en coin qui imprégnait mon visage n'était pas celui d'une femme irritée, mais celui d'un enfant qui aurait trouvé un nouveau jouet. Oui, je m'amusai comme une seule guerrière pouvait s'amuser : Dans le combat. Arrivée devant ma proie, une jolie pirouette me permit de me retrouver à ses cotés, et poursuivant dans leur élan c'est de derrière que mes épées vinrent le lécher. Evidemment, je n'allais pas abîmer un corps si prometteur, aussi c'est du plat de mes lames que je le frappai, ce qui certes était moins tranchant, mais, à mon avis, tout aussi douloureux. Sans doute aurait-il pu espérer une pause, mais ne regardant même s'il avait ou non reçu l'attaque, j’enchaînai, gravitant autour de lui comme un paillon autour du feu, mes épées virevoltaient, frappant à chaque fois de façon à ne point trancher. Et pendant cet acharnement, ma voix su se faire aguichante, séduisante, charmeuse au possible...

"Première leçon, Miss, ne doit plus sortir de ta bouche."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsubaki D. Ahmato
Konoha no Juunin
Tsubaki D. Ahmato

Nombre de messages : 289
Age : 24
Date d'inscription : 29/04/2011

Stats du Ninja
Level: 13
Experience:
Flash back [Hanah] Left_bar_bleue5/100Flash back [Hanah] Empty_bar_bleue  (5/100)

Flash back [Hanah] Empty
MessageSujet: Re: Flash back [Hanah]   Flash back [Hanah] EmptySam 28 Mai 2011 - 21:55



Hum... C'est quoi son problème ?

Flash back [Hanah] Sans_t13

Vu dans la situation dont je me trouvais vaux mieux arrêter de l'appeler « Miss » ou un truc dans le genre, elle est jolie y a rien à dire mais, parfois il faut savoir être prudent sinon on se fait tuer sans le savoir surtout dans cette situation. À ce que je vois elle prend tout son temps et, j'ai l'impression qu'elle ne me conduira pas à konoha donc, je ne vois pas pourquoi je perds mon temps avec elle. Je dirais plutôt qu'elle était surpris de voir ma technique shôton mais, elle ne se laisse pas impressionner et cela me plaisait beaucoup chez elle bref, elle me regarda en disant « Dommage que ces mots empreints de sagesse ne ce parent pas d'une quelconque éducation... Si tu veux survivre dans ce monde, apprend dès maintenant qu'une femme irritée est un terrible adversaire ». Pas faut ce qu'elle dit mais, je ne sous-estime jamais les gens se tenant face à moi sauf que j'ai l'habitude d'être plus sympathique avec mes adversaires. Au cas où ils veulent me tuer, j'ai toujours un plan de secourir... Soit il se retrouve face à un clone, soit face à une illusion ou encore je peux me cristalliser afin de ne pas encaisser le dégât donc, cela n'est pas vraiment un problème pour moi. Moi qui regardais il y a deux secondes le ciel, je dirigeais mon regard vers la jeune fille avec un regard de plus grand classe pour un homme et je lui dis :

« Pas faut ce que tu dis ! Mais sache que je ne sous-estime jamais le ou les personnes se trouvant devant moi, que ça soit une femme, un homme, un oiseau ... Éducation ? Tu n'as pas faux aussi !"

En disant que je n'ai pas reçu d'éducation je pense qu'elle voit où je voulais en venir. Je n'ai pas eu le temps de rester longtemps avec mes parents. Pourquoi ? Simple, ils sont morts ... Bref, la jeune femme ne perdait pas de temps et prit le plat de son épée afin de m'attaquer et le pire ce qu'elle croyait m'avoir avec ses deux joues joue. En croyant qu'elle m'a eu elle dit « Première leçon, Miss, ne doit plus sortir de ta bouche. » Hum je commence en avoir marre ou moment même où elle m'attaqua j'utilisais la technique « Shushô » avec cela je me téléportais derrière elle en tapant dans ses mains pour que les épées tombent par terre et soudain je me collais à son dos, et ça faisait vraiment du bien et soudain je sortis un kunai en faisant genre de la poignarder mais je poignardais ma main juste en la mettant face à ses yeux mais, j'étais toujours derrière elle ... Soudain fallait répondre à ce qu'elle vint de dire il y a quelques minutes donc, je n'hésitais pas à répondre en disant :

« ES-TU VRAIMENT SUR DE TOI ? JE PENSE QUE TU FERAIS BIEN DE TE CALMER NON ? Je cherche juste à rejoindre konoha et non me battre avec toi ! »

Après un moment de crie, je passais à un moment de soulagement, ce qui me faisait drôlement du bien. Bref, maintenant j'ai une blessure à la main pour pas que le sang coule, je cristallisais cette main.

____________________________________





Flash back [Hanah] I_logo10

*Nouvelle vie à Konoha
*Être Hokage et protéger le village

*Apporter la paix à ce monde



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanah Seiryu
Shodaime Raikage
Hanah Seiryu

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 25/05/2011

Stats du Ninja
Level: 20
Experience:
Flash back [Hanah] Left_bar_bleue0/100Flash back [Hanah] Empty_bar_bleue  (0/100)

Flash back [Hanah] Empty
MessageSujet: Re: Flash back [Hanah]   Flash back [Hanah] EmptyLun 30 Mai 2011 - 3:44


Flash back [Hanah] 5615_112

"Et ben..."

Soupir, c'est qu'il avait de la réserve celui-la. Comme quoi, s'évader de tant à autres ça avait du bon! Non pas que j'avais du mal à trouver des adversaires intéressants, car dans ce monde, combattre restait la chose la plus aisée à faire. De plus, la réputation de mon clan s'avérait suffisamment honorable pour que n'importe quel pays nous paie pour faire cet acte devenu banal. Mais ce temps était finis, et désormais, il n'y avait que pour Kumo que mes lames pouvaient virevolter, déchaînant sur mes ennemis une fureur supérieure. Rassure toi, pour toi je n'irai pas jusqu'à de telles extrémités, non, je ne voulais que m'amuser un peu, et voir quelle âme inspirait de si belles paroles. Diantre, c'était un joyaux rare que je tenais là, car quand bien même je me fis agressive, lui faisant même l'affront de le sous-estimer, il ne riposta pas. Se contentant d'esquiver, avec une certaine élégance d'ailleurs, c e bellâtre se voulait brume insaisissable, mais bienveillante. Ceci dit, heureusement qu'il en fut ainsi, car je n'aurais pas pardonner qu'on fasse tomber mes épées de la sorte. En même temps, c'était de ma faute, je m'armais d'une tétine pour attraper un lion, n'était-ce pas un peu.. présomptueux?

Au final, cela n'avait aucune espèce d'importance, car j'avais vu ce que je voulais voir. Alors qu'Ahmato se faufila dans mon dos, je restai muette, ne prenant même pas en compte ses dernières paroles. Il était préférable que j'ignore son manque d'élocution, si je voulais pouvoir espérer avoir une bonne image de lui. C'était terrifiant quand même...à chaque fois qu'il ouvrait la bouche, il brisait lui même les mérites de ses délicieuses actions. Bon d'accord, j'étais en la matière un juge assez sévère, mais un soupçon de réflexion, une graine de rhétorique, une pincée d'élégance, et il aurait pu s'attendre à obtenir une place glorieuse dans les méandres de mon esprit. Là, il n'aura pour lui que l'image d'un diamant prometteur, mais dont il fallait s'occuper depuis le début. Et puis je n'étais pas sa mère, s'il voulait persister dans ce franc parler, la vie lui apprendra rapidement que liberté d'expression ne rime pas avec Rudesse et laisser-aller. Sentant le danger imminent d'un homme dans mon dos, je laissai mon chakra coulé en moi, débridant, avec mesure évidemment, une puissance au moins égale à celle des Animaux totems. Je n'entrerai pas dans ces élucubrations, car je me doute que personne ne m'y suivra. Quoiqu'il advienne, j'étais prête. Quoiqu'il advienne, j’aviserai. Quoiqu'il advien...QUOI?!

"Sé...Sérieusement?"

Mais lui alors, quel personnage! Je ne pourrais dire s'il avait une totale absence d’instinct de survie, ou alors s'il était la réincarnation caricaturale d'un dramaturge frustré, mais il savait tenir son public! Oh oui, s'il s'agissait d'un spectacle, j'aurais hurlé de joie devant pareil rebondissement, sauf que... nous n'étions PAS au théâtre! Que croyait-il en se perçant ainsi la main? Bon d'accord, l'acte ne manquait pas d’héroïsme, mais on aura beau me dire qu'en agissant ainsi il prouvait la profondeur de sa foi, FOUTAISES! L’héroïsme n'était, justement, héroïsme, que s'il se parait d'un minimum de sagesse et de réflexion. Là, tout ce qu'il affichait en se blessant ainsi c'était la preuve de sa naïveté. Maintenant j'en étais persuadée, tu croyais vraiment en tes mots prophétiques, toutefois, si tu comptais changer les choses, il faudra que tu commences par ouvrir les yeux.

"Si je suis sûr de moi? Parce que tu penses que c'est moi qui suis le plus à plaindre là?!"

Que m'arrivait-il ? Pourquoi mon ton se fit plus inquisiteur? Il fallait que je me calme, après tout, je n'avais aucun droit sur lui. Certes, ça serait un gâchis qu'une pensée si noble, qu'un pouvoir si prometteur disparaisse pour des stupidités de ce genre, mais qu'importe, telle était la loi de notre monde. Peut-être qu'il comprendra, le jour où il tentera de nouveau sa chance, et qu'un ninja bien moins complaisant que moi profitera de cette faille pour l'achever. Il aurait suffit que j'introduise du poison dans cette plaie ouverte, et voila, s'en était fini d'une carrière de haute volée. Comment aurait-il pu se défendre? Et ben il n'aurait pas pu...puisqu'il avait le dos tourné, puisqu'il avait eu la stupidité de se blesser lui même, puisqu'il était encore en fait... un enfant.
En fait oui, c'était ça le problème. Il fallait lui laisser le temps de mûrir, et je ne pouvais décemment pas attendre d'un bourgeon de répandre les senteurs d'une fleur... Voila, je recommençais à lui chercher des excuses. Bref, cessons donc de me tourmenter, ce n'était pas ma vie.

M'échappant délicatement de son étrange prise, je ramassai mes épées, avant de m'arrêter, prenant le temps d'une bruyante respiration. J'avais envie d'être seule. Ces petites estocades furent plaisantes, mais je devais être trop capricieuse, car l'éloquence pataude de mon partenaire avait achevé toute envie de rester à ses cotés. Non, je ne le haïssais pas, mais j'avais perdu l'intérêt qu'il avait suscité. Caressant ma face, j'enlevai les taches du sang qu'il y avait laissé, et me retourna, offrant tout de même à cet être l'honneur d'un au-revoir.


"Excuse moi de mon insistance, je voulais simplement voir ce qui qui motivait pareilles ambitions. Par contre, je suis navrée de ne pouvoir t'aider, mais je ne sais pas plus que toi comment me rendre à Konoha... A plus!"

Après ces mots, ou plutôt ces caresses vocales, je me laissai choir. Enfin, c'est ce qu'il sembla, parce qu'au fur et à mesure que l'eau menaçait mon intégrité, mes cheveux s'agitaient, mes vêtements dansaient, et à quelques centimètres à peine du lac, je me fis bourrasque. Du vent émanait de mon être, titillant la surface de l'eau dans un joyaux remous, tandis que je lévitai, mon corps étant presque parfaitement parallèle au sol. Personne n'eut le temps de me questionner sur cette technique, car en ombre je disparus, m'élançant sur la surface du lac, rasant de près l'eau cristalline, tandis qu'en albatros, je m’enivrai de liberté. Telle était ma nature, nymphe insaisissable, dragon libre et sauvage, je m'envolai à souhait, ne supportant aucune limite.
Au revoir enfant de Konoha, je te souhaite de mûrir, et de comprendre enfin le pourquoi de ma stupeur, et de mon agacement. En attendant, profite de ta naïveté, mais ne la laisse pas, s'il te plait, gâcher un pareil potentiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsubaki D. Ahmato
Konoha no Juunin
Tsubaki D. Ahmato

Nombre de messages : 289
Age : 24
Date d'inscription : 29/04/2011

Stats du Ninja
Level: 13
Experience:
Flash back [Hanah] Left_bar_bleue5/100Flash back [Hanah] Empty_bar_bleue  (5/100)

Flash back [Hanah] Empty
MessageSujet: Re: Flash back [Hanah]   Flash back [Hanah] EmptyVen 3 Juin 2011 - 23:43

Rp en cours ...

[ça serra le dernier rp Wink]

____________________________________





Flash back [Hanah] I_logo10

*Nouvelle vie à Konoha
*Être Hokage et protéger le village

*Apporter la paix à ce monde



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Flash back [Hanah] Empty
MessageSujet: Re: Flash back [Hanah]   Flash back [Hanah] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Flash back [Hanah]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un pti Flash Back...
» Juste une dernière fois... Laisse-moi voir ton sourire. - Flash Back {Emmy ~
» [Flash Back] Une infiltration plus ou moins réussie[PV Hikari]
» Dans les brumes du Paradis [Flash Back]
» [Quête-Flashback] Une montagne, un passage, une chute.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Shippuden Rpg :: IV.Partie RPG :: Les Autres Pays :: Mizu no Kuni-
Sauter vers: